07/06/2004

Voiles.

Voiles troubles de brumes opaques cachant la vérité enfuie

Dans de vieux tiroirs poussiéreux, instants de folie

Voiles dansants devant des yeux fermés à l’avenir

Qui semblent geindre provocant craintes et soupirs

 

Passagers du temps mal vécu, princes des déceptions

Gargouilles infectieuses et malicieuses empreintes de dévotion

Gardiens des terreurs, régulateurs de nos peurs futures

Nouant les fils de nos vies au seuil de la rupture

 

Voiles vibrants, se dévoilant enfin sous un souffle corporel

Venus d’un présent sans chaînes, mélange poétique et charnel

Voiles de lumière éclairant de leurs éclats nos pas encore fébriles

Traces en nos cœurs rejetant nos vieux démons fertiles

 

Passagers de la vie qui suit son cours, rois de nos chemins

Instants si magiques d’un bonheur que l’on touche enfin

Passagers du futur où le feu sacré prend le pas sur la glace

Donnant en nos cœurs une empreinte de vie laissant nos propres traces


05:42 Écrit par Dydou d'Orcanie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.