28/06/2004

Mots et maux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je couche mes mots pour étouffer mes maux,

Une patine usée recouvrant ce que je fus.

Prince rêveur, dernier chevalier, ange déchu,

L’encre coule et couvre mes cris par défaut.

 

Tu caches tes maux pour sourire à mes mots,

Déchirée, penchée sur mes arabesques élancées.

Etoile brillante, petite fille sur sa plage ensablée,

Manteau d’hermine couvrant mon dos.

 

Je laisse mes mots glisser et s’enflammer,

Vivre éphémères avant de s’envoler vers toi.

Je les envoie prendre ton cœur comme unique toit,

S’y immiscer, s’y lover pour enfin le réchauffer.

 

Je soigne mes maux d’un baume aux sourires,

Mémoire d’une peau qui colle à mon corps.

J’applique à mes mots des sentiments de désir

Et une couche de patine usée, ton rouge et or.





07:52 Écrit par Dydou d'Orcanie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Si joli *soupire d'insomnie et de tu-sais-quoi en cette douce aurore*

Bisou Dididounet!

Écrit par : Lucidia | 01/07/2004

Les commentaires sont fermés.